Le satellite Airbus entre dans l’espace à bord d’une fusée Vega

Un satellite d’observation Airbus a été envoyé dans l’espace à bord d’une fusée Vega, lancée par l’Agence spatiale européenne (ESA) depuis sa base située en Guyane française, à 22 h 47 hier (16). Avec lui, quatre mini-satellites CubeSat ont également été livrés. Le voyage a duré environ deux heures et les satellites sont déjà en position.

Il s’agissait du deuxième lancement d’une fusée Vega, le véhicule de choix de l’ESA pour concurrencer le marché croissant des lanceurs spatiaux commerciaux, en particulier SpaceX d’Elon Musk. Le satellite est le deuxième du genre : le premier a été placé dans l’espace en avril, également avec une Vega.

A lire aussi

La fusée Vega, produite par Arianespace pour l’ESA, a récemment décollé pour positionner un satellite d’observation Airbus. Image : ESA_Events/Disclosure

Le projet, intitulé « Pléiades Neo », prévoit le positionnement de quatre satellites d’observation de la Terre, dans le but d’aider à la surveillance active des autorités civiles et militaires qui agissent dans le secours et le confinement des catastrophes telles que les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, etc.

Les autres satellites – les petits CubeSats – appartiennent respectivement à l’ESA elle-même (trois d’entre eux ont pour but de faire des démonstrations technologiques et scientifiques) et de la startup française Unseen Labs, spécialisée dans la surveillance des activités maritimes.

Les fusées Vega sont développées et exploitées par Arianespace, et le lancement de lundi correspond au 19e depuis la première ligne en 2012. Ce lancement et le lancement d’avril aident l’entreprise à retrouver son prestige après novembre 2020, lorsque l’une de ses fusées a échoué peu après le lancement, se désintègre complètement.